Stage étude d'un accéléromètre MEMS pour hybridation avec un gyromètre à atomes froids sur puce - Syrte - Observatoire de Paris - Paris (75)

1 poste
stage
Réf. 9848736 - Publié le 1 avril 2020
Paris (75)
Cette annonce est pourvue !
Pour consulter les annonces similaires, cliquez ici
Domaine de formation

Sciences, technologies (Electronique, électrotechnique, Ingénieur généraliste, Métrologie, contrôle, instrumentation, Physique, chimie, Sciences et technologies)

Mission

Cette proposition de stage s'inscrit dans le projet de réalisation d'un gyromètre à atomes froids sur puce. Le dispositif est basé sur un guide en géométrie de tore généré avec un microcircuit (ou puce) à atomes.
Dans le cas d'un gyromètre, c'est l'effet Sagnac qui est le fondement de la mesure de vitesses de rotation avec ce capteur. Malgré l'aire relativement petite qu'on peu réaliser avec un microcircuit à atomes, leur sensibilité élevée résulte, d'une part, de temps d'interrogation importants allants jusqu'à la seconde, et d'autre part, de la faible dispersion en vitesse d'un ensemble d'atomes froids (températures sub-Doppler) donnant la possibilité d'observer des franges d'interférence atomique avec plus de 80% de contraste. On s'attend donc à ce que l'utilisation d'atomes ultra froids puisse accroître encore le temps d'interrogation et la visibilité de franges. De plus, les premières expériences d'interférométrie atomique réalisées avec des condensats sur des puces à atomes nous permettent d'envisager des capteurs inertiels intégrés, mieux adaptés aux applications comme la navigation inertielle du fait de leur compacité.
Le stage porte sur la caractérisation d'un accéléromètre à MEMS qui sera utilisé pour la mesure de vibrations de l'expérience lors de la réalisation de l'interféromètre atomique. En effet, les franges d'interférence atomique résultent du « mapping » de l'énergie d'interaction atomes-laser de Bragg sur la phase de la fonction d'onde atomique. Cette phase est définie par la phase des faisceaux Bragg au point d'interaction avec les atomes. Comme la phase de lasers à l'endroit où se trouvent les atomes est sensible au vibrations du support mécanique de faisceaux, il est important de bien la mesurer pendant la réalisation de l'interféromètre. Lors du stage l'étudiant(e) devra installer l'accéléromètre MEMS sur l'expérience, mesurer la densité spectrale du bruit de vibrations caractéristique de l'expérience et déterminer la phase de vibrations contenue dans la phase globale mesurée à la fin de l'interféromètre en utilisant la fonction de transfert de celui-ci. En outre, l'étudiant(e) travaillera avec les doctorants de l'équipe sur la mise en place et la caractérisation des outils d'optique atomique nécessaires à la réalisation de l'interféromètre atomique.

Profil

Connaissances requises: optique, physique atomique, laser, atomes froids

Niveau(x) d'études

Bac +5 et plus

Durée

De 3 à 5 mois

Rémunération

600,60 €/mois net (minimum stage pour 35 h/semaine, base légale stage 154 h/mois)

Infos localisation

M*4/6 / RER B Denfert-Rochereau

Critères d'alerte
Alerte enregistrée
Votre alerte a été enregistrée. Nous vous recontacterons lorsque nous aurons de nouvelles offres correspondant à vos critères.

Vous pouvez retrouver, modifier et supprimer, l'ensemble de vos alertes au sein de votre espace My l'Etudiant.
Problème d'enregistrement
Nous rencontrons des problèmes d'enregistrement de vos critères. Merci de réessayer plus tard.
Le lien a expiré
Vous pouvez retrouver, modifier et supprimer, l'ensemble de vos alertes au sein de votre espace My l'Etudiant.